C'est le printemps!

C'est le printemps! Même si la météo n'est pas franchement clémente, c'est le printemps!
Ce temps alternant soleil et précipitation est très caractéristique de cette saison et c'est cela qui favorise la pousse importante de la végétation qui s'éveille.
L'hiver peu rigoureux que nous venons de passer laissait craindre un démarrage rapide de la végétation, fort heureusement, à ce jour cela ne s'est pas avéré et on peut estimer qu'en ce début avril 2016, la végétation est conforme à la moyenne des dix dernières années.
Sur la photo ci-dessus  prise aujourd'hui on voit clairement le bourgeon, proche de l'éclatement ainsi que le contre bourgeon (sur la gauche).
Il faut rappeler que le vignoble Chablisien est un vignoble très gélif, c'est à dire que les températures printanières peuvent descendre au petit matin jusqu'à moins 6 ou moins 7 degrés et ce jusqu'à fin mai...
Cela signifie que la végétation très tendre va bien évidement en souffrir, les bourgeons vont geler et ainsi compromettre gravement la récolte.
En effet, de ces bourgeons naîtront les branches sur lesquelles poussent les raisins, et sans bourgeon, point de raisin...
Toute cette explication pour en revenir à notre contre bourgeon, donc...
Lorsque le bourgeon principal gèle, il se peut, dans les cas favorables, qu'un second bourgeon ressorte (mais un peu moins fructifère), c'est ce fameux "contre bourgeon".
Le problème, c'est qu'il est déjà bien sorti et que si les gelées matinales sont présentes cette années, celui-ci gèlera en même temps que le bourgeon principal et il n'y aura alors plus rien à attendre en secours!



Ci- dessus, cette photo prise à la même date en 2014 (et sur le même cep) montre une nette avance par rapport à cette année, les premières feuilles étaient déjà bien étalées ce qui signifie environ 3 à 4 semaines d'avance par rapport à cette année. Les contre bourgeons ne sont pas visibles. C'était une situation très particulière et probablement jamais encore rencontrée en terme de précocité. Cependant, la récolte n'avait pas pour autant été très en avance, ce fût même un des millésimes les plus tardives de ces dix dernières années puisque nous avions vendangé toute fin Septembre, la fin de maturité ayant été difficile à atteindre. 2014 est caractérisé par une vivacité bien présente, pour moi un superbe millésime.



Sur cette photo, prise l'année passée à la même date (toujours sur le même cep), on peut dire que la situation est pratiquement comparable à cette année, légèrement en retard toutefois, mais assez proche. Ici non plus, les contre bourgeons ne sont pas sortis. Nous avions commencé la vendange au  2 septembre avec des maturités bien établies, un millésime très souple avec une vivacité peu marquée, très friand.

Voilà où nous en sommes aujourd'hui. Tout ce qu'on peut dire... C'est qu'on ne peut rien en conclure à ce stade!
Alors laissons faire la nature et nous en reparlerons un peu plus tard...
 Ne manquez pas le prochain billet dans quelques semaines, qui sera consacré aux gelées de printemps avec à nouveau des photos CHOC!
A très bientôt...


Rédigé le  7 avril 2016 8:05  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site

FRANCO DE PORT
à partir de 400 euros
d'achat.
Profitez-en!

 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.
Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.