Fermentations terminées

Les fermentations sont désormais terminées sur l'ensemble des cuvées de ce millésime 2016.
Il faut bien avouer que la cave n'est pas pleine à "raz bord" malheureusement...
Mais si tout s'est déroulé difficilement dans les vignes sur ce millésime, les vinifications, elle, au moins se déroulent sereinement et de manière très satisfaisante.
Pour rappel, les fermentations (transformations des sucres contenus dans le jus raisin en alcool) sont réalisées de manière naturelle et sans aucun ajout dans les jus (le moût).
Pas de levures chimiques donc, comme c'est très souvent le cas. Les levures naturellement contenues dans les raisins suffisent si l'on sait prendre les précautions nécessaires.



Ce sont ces levures, indigènes donc ici, qui donnent à chaque millésime sa particularité, ses notes aromatiques différentes d'une année à l'autre.
Elles sont l'image, la mémoire du millésime en quelque sorte.
Il y a le terroir, bien évidement, mais les notes de minéralité demandent un peu de temps pour se révéler dans le vin.
Nos premières dégustations révèlent donc un millésime souple, rond avec des notes de fruit très développées.
Un millésime très agréable pour le moment et qui promet beaucoup.
D'ici quelques semaines, une seconde fermentation, la malolactique, interviendra et ce n'est qu'à l'issue de celle-ci que nous aurons une idée très précise du produit final, mais le potentiel est bien présent!
Rédigé le  21 oct. 2016 11:27  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site

FRANCO DE PORT
à partir de 400 euros
d'achat.
Profitez-en!

 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.
Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.