Un point rapide...

A la suite de ces deux semaines délicates, nous pouvons faire un point rapide de la situation.
Il semble que le Nord du vignoble Chablisien (notre secteur) ait été le plus touché..
Toutes les parcelles de l'exploitation ont été touchées à des degrés divers.
Cela va de 10 à 15 % de bourgeons détruits (sur le finage de Chablis, le plus au Sud) à 100% sur certaines parcelles de fond de vallée sur La Chapelle Vaupelteigne.
Comme l'année passée les parcelles de plateau ont été touchées tout autant que les parcelles de fond de vallée ce qui signifie que nous avons eu affaire aussi bien à des gelées blanches printanières (dans les fonds de vallées) qu'à des gelées type "gelée d'hiver" sur les plateaux. La plus grande partie de l'exploitation est douchée autour de 50%.

Pour faire un point également sur les protections antigel, on peut affirmer que globalement l'aspersion d'eau a été un échec (pour diverses raisons), les nouveaux systèmes d'éolienne ou chauffage gaz ont également montré leurs limites dans des situations difficiles, seules les protections "traditionnelles" par chaufferettes ou bougies ont été efficaces même dans les situations les plus compliquées. Maheureusement, ce sont aussi les systèmes les plus polluants...
Cependant, la météo des prochaines semaines va être déterminante, et l'on peut espérer, dans le meilleur des cas, une sortie de contre bourgeons qui viendraient compenser en partie la perte.

Dans un scénario plus pessimiste, on peut craindre que ces bourgeons ne sortent pas et la récolte seraient à nouveau très faible cette année, sans parler des risques de grêle qui peuvent encore arriver...
En résumé, rien n'est encore perdu, mais rien n'est encore gagné non plus. Nous allons faire le dos rond et attendre pour savoir de quelle manière  le millésime 2017 va s'orienter.
De nouvelles informations sous peu...

Rédigé le  4 mai 2017 12:15  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site

FRANCO DE PORT
à partir de 400 euros
d'achat.
Profitez-en!

 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.
Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.